Le gâteau au fromage blanc Voyageur at

Le gâteau au fromage blanc Voyageur

fév  08
2

Que se passe t-il lorsqu’on a envie d’une recette traditionnelle et de cuisine du Monde ? D’une recette pleine de souvenirs mais également innovante ? …

Parfois on n’a même pas besoin de faire un choix, juste une adaptation.

Il faut juste être vigilant à ne pas dénaturer la recette de base. Parce que si je vous dis qu’il m’est arrivé de voir un cheesecake à la compote, sans aucune trace de fromage frais… est-ce encore possible de le nommer cheesecake ? C’est un cas extrême, d’accord… mais je pourrais parler des recettes tellement modifiées, jusuqu’à n’avoir plus aucun rapport avec la recette de départ.

Enfin ceci n’en demeure qu’un problème de «nom», il n’en reste pas moins que ça peut être délicieux ! Mais pourquoi vouloir à tout prix nommer sa recette avec un nom « tendance », alors que ça n’y correspond en rien… C’est comme utiliser un ingrédient tout nouveau parce qu’il est à la mode, sans forcément l’aimer (je parle en connaissance de cause), ni même savoir avec quoi il s’associe. Enfin ça c’est une autre histoire, et d’ailleurs, ça fera l’objet de quelques recettes …

Je m’égare, je m’égare… mais il n’y a pas que moi, vous verrez !

g_teau_fromage_blanc1

Pour en revenir à la recette, j’en parlais là, ainsi que mon aspiration envers les différents types de cuisine, le pourquoi du comment, ce qui s’y cache derrière et voilà comment ça se manifeste :

Gâteau au fromage blanc, du Cheesecake au Käsekuchen, de l’Inde au Maroc en s’égarant en France ou …

Le gâteau au fromage blanc Voyageur

g_teau_fromage_blanc2


Ingrédients :

  • 400g de fromage blanc 0%
  • 400g de crème fraîche épaisse
  • 160g de sucre
  • 4 jaunes d’œufs
  • 2 œufs entiers
  • 80g de farine
  • 360g de raisins
  • 10 abricots secs
  • 3 càS d’eau de rose


Préparation :

Préchauffer votre four à 180°C.

Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre.

Mélanger le fromage blanc et la crème fraîche, ajouter l’eau de rose.
Battre les deux œufs et les incorporer à la préparation. Mélanger au batteur électrique ou fouetter vigoureusement. Ajouter les jaunes d’œufs blanchis puis la farine, progressivement, tout en continuant de battre.

Incorporer les abricots secs coupés en 6 ainsi que les grains de raisins, coupés en deux et épépinés, même si c’est plus de travail, c’est plus agréable en bouche. Ou alors, grande astuce, pour épépiner les raisins sans les abîmer, détordre un trombone et en faire un oeillet à piquer dans un bouchon de liège. Enfoncer l’oeillet à hauteur des pépins, les contourner et tirer vers l’extérieur, ainsi vous aurez des raisins entiers !
Beurrer un moule à manquer, un moule à charnière, ou encore des moules individuels, (selon l’occasion) et y verser l’appareil.
Enfourner 1 heure à 180°C ( thermostat 6). Puis laisser 1 heure dans le four.
A mettre au frais pendant au moins 8 heures.

J’ai pensé cette recette pour qu’elle soit facilement divisible par 2 voire par par 4.

g_teau_fromage_blanc4

Cette recette, c’est un peu un retour à l’enfance, car le gâteau au fromage blanc est très traditionnel dans le Nord-Est, tout du moins, il l’est dans ma famille du côté maternel.
Le raisin, lui, est très évocateur. Comment ne pas penser au vin ? Cet ingrédient reflète plutôt la passion de mon grand père paternel qui a toujours fait ses vins et a d’ailleurs gagné plusieurs prix.
Les abricots secs m’évoquent surtout la cuisine du Maghreb. Je vous avais dit que quand j’étais plus jeune, mes voisins étaient marocains ? Je me souviens qu’ils nous offraient tout le temps du pain, des pâtisseries orientales… le rêve ! Et les plats de « là-bas », je les dégustais chez ma meilleure amie, métisse algérienne. Sans parler du mois passé en Tunisie quand j’avais 11ans…
L’eau de rose, tout simplement un prolongement de cuisine du Monde, elle m’évoque la cuisine indienne, ma favorite, avec la cuisine thaï et vietnamienne (mes origines maternelles).

C’est étrange quand même, quand on traduit les termes Käsekuchen et Cheesecake, on se retrouve inévitablement avec la même traduction « gâteau(x) au fromage ».

Ici, les œufs sont plus proches du cheesecake au niveau de la préparation car il sont directement incorporé sans battre les blancs en neige, et le nombre de jaunes d’œufs permet une texture riche et crémeuse étant donné que j’utilise du fromage blanc et non du « cream cheese ».
La farine se situe plus du côté « Käsekuchen » avec son côté nourrissant, tout comme la présence de fromage blanc et de crème, indispensables dans la recette traditionnelle du Käsekuchen ! (ou substituts, si vous êtes en Allemagne, vous trouverez facilement du Quark…)
Il y a aussi ce petit côté flan aux fruits… c’est juste trop bon !

g_teau_fromage_blanc3


Tout ceci n’est que subjectif, mais ça montre à quel point on peut s’approprier une recette.
Et si vous connaissez assez bien les destinataires, vous pouvez les toucher en modifiant la recette dans le sens de leur vécu, de ce qu’ils aiment.
Je vais proposer cette recette pour Mille et Une Escales, Le pays du cœur organisé par La Table Monde. C’est une recette simple, généreuse, pleine d’amour et déclinable pour votre élu, en quantité et en contenu. Très évocatrice, bien plus intérieurement qu’extérieurement, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? La beauté intérieure.

Amoureux de la cuisine, amoureux du voyage, amoureux des traditions ou amoureux tout simplement, cette recette est faite pour vous !




2 Responses to “Le gâteau au fromage blanc Voyageur”

  1. mamapasta on février 26, 2008 8:06

    ici, dans le Poitou, le gâteau au fromage blanc est traditionnellement réalisé avec du fromage de chèvres,

  2. rosine on février 29, 2008 21:54

    je pense que ce sont des immmigrants européens ( Polonais ou Allemands) qui ont apporté leurs recettes de gâteaux au fromage blanc aux Etats-Unis, de toute façon.
    Bonne idée pour le concours.

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site web

Speak your mind