Poissons / Coquillages archive at

Apéro dînatoire #1 - Petits Conseils et Variations autour du Fromage de Chèvre

juin  08
24

Entre amis, collègues ou en famille, c’est toujours agréable de s’organiser un petit (ou grand) apéro dînatoire. Le plus appréciable, c’est lorsque le soleil ou les beaux jours se dévoilent, lorsque les jours se rallongent, pour pouvoir se retrouver à l’extérieur, dans un jardin, non loin du barbecue, des arbres, des fleurs, à respirer l’air pur, ou plutôt l’air vide de stress, l’air joyeux, convivial et chaleureux.

verrine-surimi-abricot-cajou-piment.jpg

L’apéritif dînatoire, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, c’est un mix entre l’apéritif et le dîner, une sorte d’apéro qui fera office de repas, en proposant un équilibre que les chips ou autre biscuits n’offrent pas forcément.

Plus chic qu’un buffet, plus libre qu’un repas, c’est l’occasion pour passer un bon moment autour de petites choses cuisinées avec amour, soit pour faire découvrir de nouvelles contrées, soit pour faire plaisir en concoctant ce qu’aiment les invités. Et selon les convives, on peut jouer avec des soirées à thème, varier les plaisirs autour d’un ingrédient, faire à la fois du léger, du gourmand, du salé, du sucré, du chaud, du froid, de l’individuel, du « à partager », du liquide, du solide, du mousseux, du fondant, du moelleux, du croquant

vin-blanc.jpg

C’est l’occasion de sortir des produits frais, jouer avec les textures et les associations, d’épicer un moment inoubliable, de préparer des cocktails hauts en couleurs et fruits goûteux…, de dévoiler ses talents culinaires et sa créativité avec du fait maison sans prise de tête, juste un peu d’organisation sans forcément y passer sa journée.

Les règles d’or pour que l’on se souvienne de votre apéro dînatoire :

  • Faites votre « menu » à l’avance pour pouvoir acheter tout ce qu’il faut et commencer à préparer dans l’ordre des choses. Et surtout, être Zen Attitude le jour J.
  • Ne faites pas d’énormes quantités mais privilégiez la variété (moins de risque que vos invités repartent affamés s’ils sont difficiles, ils sauront ainsi trouver met à leur goût).
  • cuillere-chevre-saumon3.jpg
  • Faites au mieux pour essayer de choisir les bons accords entre les boissons et les aliments, surtout si vous prenez du vin : toujours proposer du blanc et du rouge, du sucré et du léger voire du pétillant. D’une part, parce que vos invités ont leur préférence, et d’autre part, parce que les connaisseurs feront leurs associations d’eux-mêmes selon ce qu’ils auront envie de déguster avec.

N’oubliez pas l’eau plate ainsi que l’eau gazeuse.

Pensez aux enfants ou aux non buveurs d’alcool en proposant des soda ou des jus de fruits.

Vous pouvez aussi miser sur le punch ou la sangria, avec plein de fruits SVP ;) ou autre cocktail alcoolisé avec lesquels les invités pourront se servir à la louche.

  • Assis, debout… c’est vous qui voyez selon que vous êtes en petit comité ou non, selon si vous voulez passer un moment autour d’une seule table ou dans un espace plus vaste.
  • Vous pouvez procéder comme un repas, c’est à dire servir des amuses bouches de type entrée puis de type plat et enfin dessert, ce qui peut permettre de proposer du chaud et du glacé. Tout en accompagnant de cocktails et/ou boissons.
  • Vous pouvez tout autant disposer toutes vos préparations sur la (ou les) table, en laissant libre choix à vos invités de se servir selon leurs préférences, et leur laisser prendre soit du salé, du sucré-salé voire du sucré dans l’ordre qu’ils leur convient.
  • Misez sur la décoration, la présentation et les couleurs. Essayez de faire dans l’harmonie.

Préférez de la vaisselle transparente pour les verrines, etc. pour que les invités aient une idée de ce qu’il y a dedans, et aient envie d’y plonger leur cuillère.

  • Et surtout… Laissez place à votre imagination !

Aujourd’hui je vais vous proposer des variations autour du fromage de chèvre, et certaines autour du pamplemousse.

Tomates cerises aux deux tomates, doublement chèvre !

tomate-cerise-chevre-tomate3.jpg


Ingrédients pour 10/12 bouchées :

  • 10/12 tomates cerises (réserver un peu de pulpe)
  • 70 g de chèvre frais + pointe de crème fraîche 15%
  • 5 tomates séchées
  • un peu d’huile de tomates séchées
  • câpres
  • thym
  • quelques dés de crottin de chèvre (Crottin AOC de Chavignol Bleuté)

Préparation :

Couper délicatement le chapeau des tomates cerises, les évider en réservant la pulpe. Préparer la garniture en mélangeant le chèvre frais, la crème fraîche, un trait d’huile de tomates séchées, et assez de pulpe pour une belle consistance, ni trop sèche ni trop humide.

Couper les tomates séchées et le crottin de chèvre en petits bouts, les ajouter à la préparation, ainsi que les câpres et le thym.

Garnir les tomates cerises d’une cuillère de préparation, refermer avec le chapeau.

Réserver au frais.

Petit clin d’œil avec les recettes qui vont suivre pour le concours là :

pamplemousse.jpg

Et également pour le récap’ de verrines d’Annellenor avec les deux dernières recettes, ainsi que pour le concours Verre’in de 750g.

Cuillères craquantes aux billes croquantes sur lit de roquette et lamelle de saumon fumé d’Ecosse

cuillere-chevre-saumon.jpg

Ingrédients pour 6 cuillères :

  • 75g de Carré frais
  • 20g de chèvre frais
  • 2 cuillères à soupe de jus et pulpe de pamplemousse
  • 1 cuillère à café de graines de pavot bleu
  • 1 cuillère à café de miel crémeux
  • quelques feuilles de roquette
  • 20 g de crottin de chèvre (Crottin AOC de Chavignol Bleuté)
  • Fines lamelles de saumon fumé d’Ecosse, entre 20 et 30g

Préparation :

Assouplir le carré frais et le chèvre frais avec le jus et la pulpe de pamplemousse. Ajouter le miel crémeux, et les graines de pavot bleu. Bien mélanger. Ajouter ensuite le crottin de chèvre en miettes dans la préparation.

Pour le dressage :

Déposer une belle feuille de roquette sur une cuillère, une quenelle de préparation, recouvrir d’une fine lamelle de saumon fumé joliment découpée. Vous pouvez éventuellement décorer d’un brin d’aneth, de coriandre ou autre aromate.

Réserver au frais.

Verrines Presto

verrine-presto2.jpg

Ingrédients pour 6 belles verrines :

1ère couche :

- 30g chèvre frais - 30g crème fraîche 15% - pesto au basilic maison – mâche et roquette hâchées -

2e couche :

- Quelques tranches de pamplemousse pelé à vif -

3e couche :

- 30g de chèvre frais - 30g de crème fraîche 15% - 70g de tomme de chèvre en petits morceaux - thym - filet d’huile d’olive -

4e couche :

- 50 g de saumon fumé d’Ecosse en lamelles fines, marinées au jus de pamplemousse -

5e couche :

- 1 cuillère à thé de pesto au basilic maison -

verrine-presto.jpg

Pour le pesto maison, rien de plus simple, mixer ensemble les ingrédients “solides” puis ajouter l’huile d’olive afin d’obtenir l’équivalent d’un pot à confiture de pesto :

  • 2 bottes de basilic (ne garder que les feuilles)
  • 4 cuillères à soupe (60g) de parmesan râpé
  • 50 g de pignons de pin torréfiés
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 10 cl d’huile d’olive
  • sel, poivre (mélange de 5 poivres pour moi)

Si votre parmesan se garde bien, vous pouvez conserver ce pesto environ 2/3 semaines.

Pour la préparation de la verrine :

Il suffit de mélanger les ingrédients de chaque couche, et de les déposer dans la verrine au fur et à mesure.
N’oubliez pas de faire mariner le saumon fumé environ 1heure dans du jus de pamplemousse.
Si vous aimez le poisson cuit aux agrumes, n’hésitez pas à le faire avec du saumon frais.

Réserver au frais lorsque les verrines sont dressées.

Verre’In textures & flavors

verrine-surimi-abricot-cajou-piment2.jpg

Ingrédients pour 5 verrines moyennes :

1ère couche :

- 1 bâton de surimi -

2e couche :

- 100g de fromage blanc 20% - 15 noix de cajou non salées - 1 cuillère à café d’huile d’olive - fleur de sel - poivre - Thym -

3e couche :

- 1 bâton de surimi -

4e couche :

- 100g de Chèvre frais - pointe de fromage blanc - 4 abricots secs - 1 cuillère à café de piment d’Espelette - 1 cuillère à soupe de jus de pamplemousse - 1 cuillère à thé de poudre de curry -

Préparation :

1ère couche :

Couper le surimi en fines rondelles, et en déposer 3 dans le fond d’une verrine.

2e couche :

Hâcher les noix de cajou grossièrement. Mélanger ensemble tous les ingrédients de la couche. Déposer sur le surimi.

3e couche :

Couper le surimi en fines rondelles, et en déposer 3 sur la couche précédente.

4e couche :

Assouplir le chèvre frais avec une pointe de fromage blanc et le jus de pamplemousse. Ajouter le curry et le piment d’Espelette (les dosages sont faits selon mes goûts). Couper les abricots secs moelleux en petits morceaux et les ajouter.

Déposer la dernière couche dans la verrine, et décorer d’une feuille de mâche ou d’un aromate se mariant bien avec la verrine.

Réserver au frais.

vin-rouge.jpg

…Un petit apéro ? Oui, mais dînatoire…
…Je vous proposerez une suite pour vous donner des idées supplémentaires et complémentaires…
…Des petites choses à picorer, chaudes, froides, glacées, fruitées, sucrées… mais surtout : Variées ! …
…un petit goût de cuisine du monde, de gourmandise et de surprise…


Composée exquise à la cardamome et ses gambas en habit d'épices

nov  07
2

Les vacances, c’est bien, mais faut-il encore prendre le temps de se poser. Je cuisine, travaille, profite des quelques instants familiaux qui me sont offerts, et me voilà avec beaucoup d’idées, de recettes et d’envies à partager.

Néanmoins, petite rétrospective, j’ai quelques recettes et photos qui attendent depuis un bon mois déjà, et je ne peux pas les mettre de côté tant elles font partie de moi. Le fait de publier peu souvent, me permet à la fois de sélectionner ce que je pense le mieux réussi, mais aussi ce qui me ressemble le plus.
La cuisine, c’est tout un art, toute une histoire. L’histoire d’un vécu, que ce soit de la culture d’un pays, ou d’une expérience personnelle.
Comme j’ai pu dire à quelqu’un il n’y a pas si longtemps ;), un plat que vous adorez pourra être exceptionnel à vos yeux, mais ne le sera pas forcément dans ceux d’un autre. La façon dont vous allez le cuisiner, le préparer, le présenter va modifier votre plat selon la perception que vous en avez et le résultat que vous voulez lui donner. Tout détail a son importance. A commencer par le nom de la recette… la manière dont vous en parlez à votre invité… L’ambiance, le décor, la forme, les odeurs, les textures, les contrastes, et pour en finir, le goût.
Les sens en harmonie pour une énième symphonie.
Quand je vous disais que la cuisine était un art…

Composée exquise à la cardamome, et ses gambas en habit d’épices


gambas


Ingrédients :

Pour les gambas:

  • 16 gambas (surgelées pour ma part)
  • curry
  • sel de vanille
  • paprika
  • 5 baies
  • gingembre
  • has el hanout
  • herbes de Provence
  • miel de lavande

Pour la salade:

composee_exquise

  • Mesclun
  • 2 Tomates grappes
  • 1 pomme Honeycrunch


Pour la sauce

  • 4 Capsules de cardamome verte
  • 1 càS d’huile d’olive
  • 3 càS de vinaigre balsamique blanc
  • 1 trait d’arôme Maggi
  • Sel de vanille
  • Poivre


Préparation :

Décongeler les gambas.
Préparer la salade ainsi que sa sauce.

Préchauffer le four à 200°C.
Déposer les gambas dans un plat à four, déposer un filet d’huile d’olive et saupoudrer sel & poivre.
Recouvrir le plat d’un papier aluminium et faire cuire 12 minutes environ.
Ensuite, éplucher les gambas, et recouvrir d’épices (une épice, aromate ou miel, pour 2 gambas, selon votre goût).
Remettre au four 3 minutes à 180°C.
Servir de suite avec la salade.

composee_exquise_2

J’ai découvert les pommes Honeycrunch grâce à Vanessa, qui en a si bien parlé dans ce billet…

…Rien que le nom de cette variété de pomme est séduisant…
…Toujours cette magie des mots. Et des sons…
…Une pomme craquante, au bon goût de miel, juteuse et mélodieuse…