Biscuits / Sablés archive at

Trifles Gourmands gorgés de Soleil - petites groseilles bien rouges adoucies au sirop, brisures de sablé au bon goût de beurre, crème à la vanille et au citron vert, mousse au chocolat blanc -

juin  09
29

C’est fou ce que le temps passe vite… difficile de conjuguer le travail personnel, le travail pour boucler ma licence (loin d’être minime…), la cuisine, la photographie, et jongler avec le déménagement de maman, (wow ça sent la belle cuisine toute neuve, design et tout et tout), les soucis de ligne téléphonique et Internet, la famille et les amis… Mais où se situe le blog dans tout ça ?

dsc05254.jpg

Je veux que chacun de mes billets reste un moment de plaisir, sinon comment transmettre du plaisir si soit même on n’en prend pas soi-même.Je vous propose une petite recette gourmande que j’ai réalisé très récemment. Voyez, elle a pourtant de la concurrence avec les 1*** recettes photographiées que j’ai dans mon ordinateur ☺. Et c’est pourtant celle-ci que j’ai choisi de partager avec vous.Cela fait un moment que je ne vous ai pas proposé une recette fruitée, crémeuse, mousseuse avec un petit côté croquant comme je les aime. Je crois même que je ne vous ai jamais proposé de TRIFLE!! Oh My God! Shame on me!En Ecosse, j’ai eu l’occasion de goûter des trifles, une spécialité qui se caractérise par une couche de fruits, souvent figés dans de la jelly (cela peut être bon, avec des bons fruits, si si !), une couche de biscuit de type sponge cake ou biscuits à la cuiller, une couche de custard (sorte de crème pâtissière) surmontée de crème chantilly.Je vous amène une version fraîcheur, acidulée, doucement exotique, tout en légèreté - en bouche ;) – avec un petit goût de reviens-y.

 

Trifles Gourmands gorgés de Soleil

 dsc05303.jpg

Pour 16 petites verrines ou 6 à 8 verres à cocktailIngrédients :

  • 300g (environ) de groseilles rouges (du jardin^^), lavées et équeutées

Pour les biscuits :

  • 6 à 8 Palets Bretons ou Shortbreads écossais

Pour le sirop :

  • 60g d’eau
  • 45g de sucre
  • les zestes d’un citron vert ou 1 gousse de vanille fendue
  • 60mL de liqueur de myrtille, de cassis, de coco ou Amaretto

Pour la crème à la vanille et au citron vert :

  • 2 jaunes d’œuf
  • 60g de sucre
  • 30g de fécule de maïs
  • ¼ cuillère à café de sel
  • 350mL de lait
  • 1 gousse de vanille ou 1 cuillère à café d’extrait naturel de vanille liquide
  • le jus d’1 citron vert
  • 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse (allégée possible)

Pour la mousse au chocolat blanc :

  • 20cL de crème fleurette liquide, très froide
  • 100g de chocolat blanc pâtissier ou chocolat blanc à la noix de coco

Facultatif : quelques zestes de citron vert confit, pour décorertrifle.jpgPréparation :Confection du siropPorter à ébullition l’eau et le sucre, ajouter les zestes de citron vert (ou la gousse de vanille fendue). Cuire pendant 10 minutes. Retirer du feu. Ajouter la liqueur de votre choix et laisser refroidir.Filtrer le sirop. Ajouter les 3/4 du sirop aux groseilles et laisser macérer. Réserver le reste pour le montage.Préparation de la Crème à la vanille et citron vertTout d’abord, faire une crème pâtissière :Dans un saladier, mélanger le sucre et les jaunes d’œufs. Blanchir la préparation. Incorporer la fécule de maïs. Bien mélanger.Porter à ébullition le lait avec la gousse de vanille fendue en deux. Dès l’ébullition, le verser en une seule fois sur la préparation blanchie. Bien mélanger à l’aide d’un fouet.Transvaser le tout dans la casserole et cuire à feu vif pendant 4 à 5 minutes, en remuant constamment, et en faisant attention à ce que la crème n’attache pas au fond de la casserole.Mettre la préparation dans un récipient froid et filmer directement sur la crème pour éviter qu’elle ne croûte. Lorsqu’elle est bien refroidie, réserver au réfrigérateur au moins 1 heure.Avant utilisation :Ajouter la crème fraîche épaisse et le jus de citron vert. Bien mélanger pour obtenir une crème souple, lisse et homogène.Préparation de la mousse au chocolat blancRâper le chocolat blanc en fins copeaux.  Mettre ces copeaux dans un saladier, les faire fondre au bain marie dans une petite casserole. La remplir d’eau aux deux tiers de sa hauteur et la placer sur feu moyen. Lorsque l’eau commence à frémir, poser le saladier dedans. Remuer continuellement les copeaux de chocolat et retirer du feu lorsqu’ils sont fondus.Verser 5 cl de crème dans une casserole et porter à ébullition. Mettre hors du feu et laisser tiédir. Ajouter la crème au chocolat fondu, en filet mince, tout en mélangeant vivement.Dans un grand saladier froid, verser la crème fleurette restante (mise quelques minutes au congélateur, avec les fouets du batteur électrique et le saladier, pour que le tout soit très froid). À l’aide du batteur électrique, monter la crème en « chantilly », la travailler jusqu’à ce qu’elle soit ferme. Avec une cuillère en bois, mélanger vivement 2 grosses cuillères de crème fouettée dans la préparation au chocolat fondu jusqu’à obtention d’une crème souple. Incorporer le reste de la crème fouettée en la soulevant délicatement, toujours avec votre cuillère en bois. Réserver au réfrigérateur pendant que vous montez les verrines, afin que la mousse commence à prendre un peu.Vous pouvez également faire cette mousse au siphon de manière très simple. De la même manière, hacher le chocolat. Porter la crème liquide à ébullition puis la verser sur le chocolat en copeaux. Bien mélanger et laisser refroidir à température ambiante. Une fois la préparation bien refroidie, la verser dans un siphon. Une cartouche suffit. Placer au frais (horizontalement) pendant 2h minimum.Très pratique, vous pouvez conserver la mousse plusieurs jours dans le siphon, mais vous devez monter votre verrine au dernier moment. Secouez le siphon une dizaine de fois la tête en bas et faites mousser !

 dsc05247.jpg

Montage des verrines ou verres à cocktailDéposer une couche de groseilles au sirop, quelques brisures de palet breton, et ajouter un filet de sirop ; une couche de crème à la vanille et au citron vert, puis de nouveau une couche de groseilles, quelques miettes de biscuit, un filet de sirop ; et enfin, déposer une couche de mousse au chocolat blanc. Décorer de quelques zestes de citron vert confits, ce que j’ai fait pour les présentations en coupes.

 

Petit Plus …
  •  Vous n’aimez pas les groseilles ou vous n’en n’avez pas ? Variez avec des fraises, des framboises, des cerises ou des myrtilles…
  • Pour les enfants ou les personnes qui n’apprécient pas d’alcool, préparez un sirop “sans” et préparer les groseilles en conséquence.
  • Personnellement j’aime l’acidité et le croquant des groseilles rouges, mais les plus réservés préfèreront des groseilles blanches, moins acides. Mais cela sera moins joli pour la présentation… A moins de modifier les couleurs… Vous pouvez aussi les faire compoter un peu.
  • D’une part, les verrines, c’est très petit pour les grands gourmands, alors si tel est le cas de votre petite famille, optez pour des verres à cocktail, un véritable plaisir pour les yeux !D’autre part, c’est très pratique pour les apéros dînatoires, ou encore, si vous voulez partir en pique nique, des petites verrines bien rangées dans la glacière, et hop, une petite douceur acidulée… Autant se faire plaisir avec le fait maison, pendant la préparation, la dégustation et le partage !

dsc05251.jpg

Vous aimez les groseilles?

Gratin des îles en Sabayon épicé

Vous aimez le chocolat blanc ?

Gourmandises Coco enrobée de Choco

Cheesecake Framboises et Chocolat blanc, pointe de Cardamome

Chocolat blanc chaud et sa quenelle de cream cheese

… Un petit conseil, mettez vous en un peu de côté …
… Sous peine de pouvoir à peine y goûter !…

Biscottis Pistache Chocolat, What else ?

avr  08
17

En 1 mois, depuis mon stage, j’en ai appris plus sur la photographie (dans un sens large), que tout ce que je savais déjà auparavant.

Par manque de temps, je ne peux toujours répondre aux diverses questions, cependant, un conseil très général : apprendre à connaître son appareil est nécessaire avant d’envisager tout achat supplémentaire. Vous éviterez les achats inutiles.

Voyez quels sont vos objectifs, l’utilisation que vous en ferez et ensuite achetez l’appareil ou le matériel en conséquence, mais ne jamais penser que parce que c’est cher et compliqué, ça fera de bonnes photos.

Il y a les photos, certes, mais également les recettes. Certaines se sont accumulées depuis des mois dans l’espoir de vous être présentées, mais toujours ce temps qui passe et qui fait des siennes…

C’est le moment de l’entrée en scène des … Biscottis !

biscottis_2.jpg

Je pensais les biscottis très secs et indissociables d’une boisson lors d’une dégustation. Mais cette recette promet des biscottis croquants, à grignoter à toute heure de la journée, sans avoir besoin de boire une gorgée derrière.

Ce n’est plus un secret, j’aime marier la pistache à la fève Tonka, l’ajout des pépites de chocolat est indispensable pour le contraste du goût et des textures. Vous pouvez même ajouter quelques amandes entières brisées pour une texture et un croquant différent, tout en se mêlant harmonieusement à l’arôme de la fève Tonka. -point de pistaches entières, ça ferait « trop »-.

Des photos qui ne me parlent pas du fait de la moindre qualité des détails, mais ce n’est pas une raison pour ne pas vous donner la recette tant c’était un régal. Je les avais faits pour ma promo, en même temps que les Madeleines au carambar beurre salé et les Fondissim ô Choc’, vous vous souvenez ?

 

Biscottis Pistache et pépites de Chocolat Noir

biscottis_1.jpg

Ingrédients :

  • 220g de farine
  • 160g de sucre
  • 1 oeuf + 2 jaunes d’oeufs
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe bombée de pâte de pistache
  • 1 fève de Tonka râpée
  • 100g de pépites de chocolat noir 70 %

Préparation :

Blanchir le sucre avec l’ensemble des œufs au batteur* et ajouter la pâte de pistache.
Mélanger, toujours à l’aide du batteur*, la farine, la levure, la fève de Tonka râpée.
Ajouter à la pâte les pépites de chocolat noir.
Modeler une grande bûche ou plusieurs petites bûches sur 2 cm de large et 3 de haut (la bûche s’étale un peu à la cuisson). Disposer sur une plaque à pâtisserie.
Enfourner 25 minutes à 180°C dans un four préchauffé.

Laisser refroidir une quinzaine de minutes - indispensable pour que les biscottis ne cassent pas à la découpe -. Mettre la bûche sur une planche. Découper des tranches d’environ 1 cm d’épaisseur à l’aide d’un couteau dentelé.

Disposer les biscottis côté coupé vers le haut sur la plaque à pâtisserie.
Faites cuire 10 minutes de plus. Retourner et faire cuire durant une dizaine de minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants.

Conserver dans une boîte hermétique.


*J’ai utilisé un batteur électrique, mais vous pouvez faire sans en battant vigoureusement, l’objectif étant d’avoir une pâte bien homogène.

biscottis_4.jpg

 

Une participation pour le concours A Vos Casseroles#20 “Tout Vert” de Marie-Laure ?

… Voilà un brin de nostalgie qui m’envahit…
… si j’avais pu les refaire …
… mais non, point de pistaches ni de leur pâte par ici …